Label-qualite.jpg - 130,15 kB                                                                                                                                                                                                

Prévenir le risque routier

L’inexpérience du conducteur l’amène à faire des erreurs de conduite, à mal analyser et interpréter certaines situations, à ne pas prendre les bonnes décisions dans les situations délicates. En effet, le risque d’être impliqué dans un accident corporel diminue progressivement avec l’expérience du conducteur. À son apogée au cours de la première année de conduite, ce risque est divisé ensuite par trois au bout de cinq ans, par quatre au bout de sept ans.

Autre caractéristique du débutant, la tendance à sous-estimer les difficultés et à surestimer les capacités du véhicule (ex : penser pouvoir appréhender un virage à 90 km/h, alors que sa configuration ne permet pas de le prendre à plus de 70 km/h).

Par ailleurs, la prise de risque est plus importante chez les jeunes. Ils se sentent invulnérables et leur mode de vie les expose tout particulièrement (sorties nocturnes, consommation d’alcool, de cannabis, pression des pairs, etc.).

Voici différentes formules :
• prévention du risque routier en entreprise,
• prévention du risque routier en entreprise avec audit,
• conduite économique,
• conseil en sécurité routière,
• formation des formateurs internes en entreprise.
>> Pour plus de renseignements, nous consulter